La concertation sous l'égide de la Commission Nationale du Débat Public

Avec l’évolution du projet en 2015, une nouvelle phase de concertation préalable au dépôt du dossier de demandes d’autorisation a eu lieu du 20 mars au 21 avril 2017. Réunissant plus de 150 personnes, cette étape a permis à l’équipe projet de confirmer plusieurs points essentiels du projet et de s’engager pour la suite.

Un dispositif de concertation sous l'égide d'un garant de la Commission Nationale du Débat Public


Le changement de technologie et des évolutions réglementaires ont incité l’équipe projet à saisir de manière volontaire la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) au sujet de l’ouverture d’une nouvelle phase de concertation sur le projet. L’intérêt d’organiser une concertation préalablement au dépôt de demandes d’autorisation a été confirmé par la CNDP. Elle en a confié le suivi à Mme Brévan, nommée garant et membre de la CNDP, et a validé les modalités proposées. Ces dernières étaient issues d’échanges menés avec différents représentants du territoire, l’équipe projet souhaitant proposer un dispositif correspondant aux attentes locales sur le sujet.
Plusieurs points ont été portés au débat : la localisation du parc pilote, le tracé de raccordement, l’identification d’initiatives permettant de favoriser les bénéfices du projet pour le territoire.
Plus de 150 personnes ont participé aux différentes rencontres organisées à cette occasion : 2 réunions publiques, 1 sortie en mer sur site, 1 atelier « bilan et perspectives », 1 rencontre avec les lycéens de Martigues, en sus d'une réunion de concertation spécifiquement dédiée au raccordement électrique organisée courant mars 2017 sous l'égide du Préfet.

Par ailleurs, l’information a été largement diffusée à travers le site internet – doté pour l’occasion de fonctionnalités participatives permettant aux gens de poser leurs questions en ligne ou formuler leurs avis – la mise à disposition d’un document présentant les objectifs et caractéristiques principales du projet (lien hypertexte vers la rubrique Toute la documentation), la diffusion d’une lettre d’information, de nombreux affichages en Mairies et sur le littoral ainsi qu’une campagne sur Facebook et dans la presse locale.

Mme Brevan, garante de la concertation lors d'une réunion publique.

Crédits photos : EDF Energies Nouvelles

 

Des résultats positifs

Tout au long de cette période, les habitants ont eu l’occasion d’exprimer leurs remarques concernant le choix de localisation du projet, le tracé de raccordement proposé, de discuter des études menées et des effets attendus du projet sur l’environnement. Ces sujets ont particulièrement intéressé le public : de nombreux échanges ont eu lieu lors des moments dédiés et le contenu du site Internet a été très consulté, avec plus de 650 visites en 1 mois.
Cette phase de concertation a été jugée utile par 95% des participants . Elle a également permis de constater le large consensus dont bénéficie le projet. Ce qu’a d’ailleurs souligné Mme Brévan, garante de la concertation nommée par la CNDP : « le climat général de cette concertation m’a surprise, outre l’adhésion très large au projet, la satisfaction du public et des principaux acteurs locaux sur la façon dont avaient été menés les échanges ayant abouti au choix d’implantation des éoliennes flottantes. Un tel satisfecit n’est pas habituel ».

Retrouvez ici le bilan complet réalisé par le garant de la concertation préalable - Mme Claude Brévan - sur cette phase de concertation.

 

Les engagements de l’équipe projet pour la suite


Lors de l’atelier « bilan et perspectives » organisé en clôture de la concertation, le public a pu exprimer ses attentes pour la suite :
permettre aux habitants de rester informés et d'échanger avec les maîtres d’ouvrage afin de continuer à faciliter la compréhension du projet ;
valoriser le caractère innovant du projet mais aussi le dynamisme du territoire d’implantation ;
poursuivre le travail de mobilisation des entreprises autour du projet ;
partager les résultats des futures mesures de suivi environnemental ;
examiner les modalités de démantèlement, afin que les effets positifs produits par l’infrastructure puissent perdurer.


Sur chacun de ces points, l’équipe projet s’est engagée à répondre positivement. Retrouvez ici les enseignements et les engagements des maîtres d'ouvrage suite à cette concertation préalable.

Dans la continuité du travail réalisé jusqu'à présent, le groupe de travail de mobilisation des entreprises s’est réuni dès le mois de juin 2017, de même que le Comité scientifique. Et l’information continue d'être diffusée : participation de l'équipe projet au Festival de la Camargue, aux journées de l'Industrie, organisation de points presse, mobilisation des collectivités territoriales, etc...

Début d'année 2018, comme le stipule la règlementation, le garant de la concertation préalable nommé par la Commission Nationale du Débat Public a rendu un 2ème rapport. Il rend compte de la manière dont l'équipe projet PGL a poursuivi le travail d'information et de concertation local. Lisez le, il figure ici !

L'équipe projet lors du Festival de la Camargue en mai 2017

Crédits photos : EDF Energies Nouvelles