La localisation

L’emplacement des 3 éoliennes, le tracé de raccordement électrique, le choix du poste de raccordement, le quai retenu pour le montage des éoliennes,... L’ensemble de ces décisions ont été prises suite à une concertation approfondie avec les acteurs du territoire.

Pourquoi le choix de la zone de "Faraman" ?

Les trois éoliennes seront installées sur la zone dite de « Faraman », à 17 km au large de la plage Napoléon située sur la commune de Port-Saint-Louis-du-Rhône.

Sur cette zone, la profondeur des fonds marins atteint 100 mètres. L’alignement des trois éoliennes permet de limiter leur emprise sur le domaine maritime à moins de 1 km2. La Zone Industrialo-Portuaire de Fos avait été pré-identifiée compte tenu de la qualité du gisement éolien, de la qualité des infrastructures portuaires ainsi que de l’existence de capacités de raccordement sur le réseau électrique à proximité.

La localisation précise du parc pour les éoliennes a été définie en juin 2013 à l’issue d’une concertation sans précédent, engagée dès 2011 par les équipes de Provence Grand Large. Elle a mobilisé environ 300 personnes, représentant les autorités, l'armée de l'air, la marine nationale, les acteurs de la mer (pêche, navigation, loisirs, armateurs, autorités portuaires), les élus, les collectivités, les institutions de l’économie et de l’emploi, les associations environnementales et citoyennes, les habitants et la communauté scientifique intéressée. Ces échanges ont permis d’examiner l’ensemble des options possibles, de prendre en compte les avis et les recommandations, avant de valider collectivement le choix de la zone d’implantation. En 2017, la concertation publique engagée en raison des évolutions du projet a confirmé le consensus autour de ce choix. 

La carte du rojet

Le raccordement jusqu’à Port-Saint-Louis-du-Rhône : un choix qui fait consensus

Le fuseau de raccordement électrique a fait l’objet de deux phases de concertation successives en raison d’un changement de porteur de projet. Il est désormais acté. L’énergie produite par les éoliennes sera donc acheminée jusqu’au poste électrique RTE existant de Port-Saint-Louis-du-Rhône, qui présente deux atouts déterminants : il est à la fois le plus proche des éoliennes et dispose d’une capacité suffisante.

Quel est son cheminement ?
Après un parcours d’environ 19 km en mer, depuis le parc éolien, le câble sous-marin atterrit au niveau de la plage Napoléon. Puis, il repart d’une boîte de jonction située au niveau du parking de la plage, en souterrain, et emprunte sur environ 9 km les infrastructures routières existantes. Le câble sera entièrement enfoui, notamment sous la route Napoléon. Ensuite, le câble franchira le canal Saint-Louis avant d’arriver sous une ancienne zone industrielle et se raccordera au poste électrique RTE à la sortie de la commune.

 

 

Le quai Gloria du Grand Port Maritime de Marseille : zone d’assemblage et de montage des éoliennes


Avant d’être acheminées en mer, les flotteurs seront construits et les éoliennes assemblées à quai. Cette opération se déroulera sur le quai Gloria, en Darse 3 des bassins Ouest du Grand Port Maritime de Marseille Fos. Des études techniques et le travail de concertation avec le comité de liaison, les collectivités locales, le GPMM et les Port-Saint-Louisiens ont permis de confirmer l’intérêt de ce site. Il dispose en effet d’un foncier important et est doté d’un quai déjà aménagé et exploitable. Son tirant d’eau permet d’assembler et de mettre à l’eau le flotteur, qui est ensuite amarré pour accueillir les éléments de l’éolienne. Le quai se trouve par ailleurs à l’écart du trafic maritime principal, limitant ainsi les interférences.
Le principe du montage des éoliennes et de leur mise à l'eau est présenté dans ce film : https://www.youtube.com/watch?v=fJqDyg7aua4

 

Martigues comme base de maintenance

Un parc éolien en mer nécessite d’assurer des opérations d’exploitation et de maintenance quotidiennes : cela implique de disposer d’infrastructures portuaires et de moyens de transport. Ces infrastructures consistent en une plateforme par laquelle transitent le personnel spécialisé, les outillages, pièces détachées et consommables utilisés en mer. Elles rassemblent un bâtiment technique, un local administratif ainsi qu’une zone bord à quai et un appontement, permettant l’amarrage du navire de transfert. Cette base de maintenance sera implantée sur le site de la centrale EDF de Martigues, en utilisant les infrastructures existantes pour capitaliser sur les atouts de ce site emblématique de l’histoire du pays martégal. Une dizaine d'emplois dédiés aux activités de maintenance de ce parc seront créés.