Le territoire d'accueil

Le projet se situe en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans le département des Bouches-du-Rhône, au large du Golfe de Fos. Il s’insère dans la Zone Industrialo-Portuaire (ZIP) de Fos, dont le développement historiquement lié aux énergies fossiles ainsi que plus largement aux activités du Grand Port Maritime de Marseille ont façonné l’histoire du tissu économique local. L’arrière-pays accueille quant à lui la Crau et le Parc Naturel de Camargue. C’est donc un espace contrasté et atypique qui accueille Provence Grand Large.

Un territoire mobilisé en faveur des énergies renouvelables

 

Forte de plus de 5 millions d’habitants, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur a longtemps tiré son développement économique de l’industrie – notamment portuaire – et du tourisme. Elle a engagé de longue date une politique de développement des énergies renouvelables. Cette orientation représente en effet un puissant gisement de croissance, car l’utilisation et la transformation des ressources fossiles demeure encore largement présentes dans le paysage énergétique.

Pour retrouver des éléments chiffrés sur la répartition des sources de production d'énergie en Région : http://oreca.regionpaca.fr/uploads/tx_egestiondoc/ORECA_2017_Net_VFIN.pdf.

 

Consciente de l’opportunité à la fois économique et écologique de l'éolien flottant, la Région et l’Agence Régionale pour l’Innovation et l’Internationalisation des Entreprises (ARII) ont notamment initié en 2017 un groupe opérationnel incluant entre autres l’ ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), les pôles de Compétitivité Pôle Mer Méditerranée et CapEnergie, la CCI Marseille-Provence, la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi), la DIRM (Direction Interrégionale de la Mer), l’AFB (Agence Française de la Biodiversité), le Grand Port Maritime de Marseille, Centrale Marseille et la Métropole Aix-Marseille-Provence.

 

La Métropole Aix-Marseille Provence, plus grande métropole de France regroupant 92 communes et 1,83 millions d’habitants, compte parmi ses nombreux domaines de compétences la définition des schémas directeurs à la fois en matière de développement économique et en matière d’environnement, d’énergie et du climat. A ce titre, elle s’implique face aux nouveaux enjeux économiques, notamment la filière « économie verte et transition énergétique ». Sa priorité : viser l’excellence environnementale comme source d’innovation, de croissance et de création d’emplois, et donc soutenir des projets structurants dans ce domaine. http://www.marseille-provence.fr/

 

Quatre communes sont particulièrement concernées par le projet et impliquées dans son développement :

  • Port-Saint-Louis-du-Rhône, commune de 8600 habitants, ville portuaire et industrielle dont le territoire constitue le prolongement naturel de la Camargue, avec ses vastes marais salants et ses trois plages. http://www.portsaintlouis.fr/
  • Martigues, ou la « Venise provençale », s’étend sur les rives de l’étang de Berre. Quatrième ville du département avec ses 50 000 habitants, elle accueille de nombreuses entreprises et industries au sein de quatre pôles principaux : Lavéra-La Mède, Martigues Sud, Caronte/Croix-Sainte et Technopolis. Le tourisme s’y déploie progressivement, quand le port de Carro joue un rôle primordial avec son statut de premier port régional de pêche. http://www.ville-martigues.fr/
  • Comptant 15 000 habitants, Fos-sur-Mer, située au fond du golfe du même nom, s’étend entre l’étang de Berre et le delta du Rhône. Longtemps issue de l’activité des marais salants, l’économie de la ville est désormais basée sur l’industrie, avec la présence d’un important complexe industriel et portuaire, notamment dans le domaine de la métallurgie ou encore avec l’ouverture du terminal méthanier de Fos-Cavaou. http://www.fossurmer.fr/accueil-3.html
  • A l’embouchure du canal reliant l’étang de Berre au Golfe de Fos et à la Méditerranée, Port-de-Bouc a orienté ses activités autour des activités maritimes, de la pêche et du tourisme. http://www.portdebouc.fr/

image du golfeVue aérienne du Golfe de Fos

Crédits photos : GPMM

 

Vers un renouvellement industriel de la ZIP de Fos


Depuis les années 2000, le déclin annoncé de certaines des activités qui ont marqué l’histoire de la ZIP, en particulier dans le secteur des énergies fossiles, a rendu nécessaire la recherche et le déploiement de nouveaux relais de croissance. En parallèle, les besoins en production d’énergies renouvelables ont fortement augmenté. Dans ce contexte, les projets d'innovation, dont le projet de parc pilote Provence Grand Large fait pleinement écho aux ambitions territoriales : https://www.youtube.com/watch?v=-cxDSss5iEs

Les acteurs locaux se sont donc très rapidement mobilisés en sa faveur. Celui-ci doit en effet contribuer au déploiement d’un savoir-faire et d’un nouvel écosystème pour faire de la ZIP une place de choix en termes de développement d’activités liées à l’éolien flottant. Les perspectives commerciales qui lui sont liées au niveau mondial représentent une opportunité majeure pour le tissu entrepreneurial local.