Une source d’emplois locaux

Les énergies renouvelables sont, aussi, un secteur créateur d’emplois. A titre d’exemple, le secteur des énergies marines représentait plus de 2 650 emplois en France en 2017 et celui de l’éolien terrestre plus de 18 000 emplois directs et indirects.

La maintenance préventive du parc éolien

Un parc éolien en mer nécessite d’assurer des opérations d’exploitation et de maintenance quotidiennes. Cela implique de disposer d’infrastructures portuaires, par lesquelles transitent le personnel spécialisé, les outillages, pièces détachées et consommables utilisés en mer, mais aussi de moyens de transport. Ces infrastructures rassemblent un bâtiment technique, un local administratif et une zone bord à quai et un appontement, permettant l’amarrage du navire de transfert. A terme, la base de maintenance sera implantée sur le site de la centrale EDF de Martigues, et utilisera les infrastructures existantes pour capitaliser sur les atouts de ce site emblématique de l’histoire du pays martégal. Pour assurer la maintenance du parc éolien tout au long de ses 20 années d’exploitation Provence Grand Large va donc créer une dizaine d’emplois locaux, pérennes et à fort niveau de qualification.

La dynamique créée en phase de construction

Lors de la phase chantier, une centaine de personnes seront mobilisées, notamment dans les métiers de la construction mécanique (soudure, peinture…), de la santé et la sécurité, de la logistique et de la gestion de sites : logisticiens, levageurs, manutentionnaires, gardiennage, entretien… Cette étape sera pourvoyeuse d’une activité locale significative. Un premier exemple : Eiffage Métal, à Fos-sur-Mer, a prévu de mobiliser 140 personnes en pointe, totalisant 150 000 heures, pour préparer, assembler et équiper les flotteurs, entre fin 2020 et mi 2022.